L’Encyclopédie Numérique des Couleurs (ENC) est une plateforme scientifique et académique multinationale en accès libre et gratuit, dédiée à l’étude des couleurs en Sciences Humaines et Sociales, Lettres, Langues, Arts, Sciences et Technosciences. Elle propose des articles scientifiques courts rédigés par des spécialistes, expertisés, et classés en rubriques à l’intérieur de cinq axes de recherche.

Fondée en 2021 à l’initiative de Ramzi Turki et de Cécile Croce, elle compte d’autres partenaires et collaborateurs. Elle s’appuie sur un conseil scientifique, un comité scientifique, un comité de lecture, un comité de rédaction et un comité d’organisation.

L'équipe

Photo de Ramzi Turki

Ramzi TURKI

LLTA — ADNT, LR13ES16
Maître de Conférences HDR en Théories de l’art
et Sciences et technologies de l’image et de la communication
Université de Sfax, Tunisie

L’encyclopédie numérique des couleurs — ENC — est un projet scientifique international. Il est à la fois un guide chromatique et une source de références qui répartit les couleurs en teintes majeures. Il s’agit de concevoir une encyclopédie multidisciplinaire : Arts (architecture, arts plastiques, cinéma design, musique, etc.), sciences de l’Homme et de la Société (sémiologie, symbolique, marketing, ethnologie, Sciences cognitives, sciences du langage, sciences de l’éducation, etc.), sciences (chimie, intelligence artificielle, neurologie, biologie, psychothérapie, etc.) décodant les concepts en jeu selon des rubriques se basant sur des thèmes bien déterminés. Chaque couleur sera développée dans un texte (article scientifique court). En optant pour une mise en réseau dynamique, sous la forme d’un work in progress, ce projet multilingue consiste à étudier 2536 couleurs dans un contexte scientifique universel.

Photo de Cécile Croce

Cécile CROCE

MICA UR 4426
Professeure des Universités en Esthétique et Sciences de l’art
Université Bordeaux Montaigne, France

La couleur ne se laisse pas facilement définir : phénomène culturel, elle dépend étroitement de la société donnée (et donc des sociétés considérées), des approches choisies (si nombreuses !), de sa perception (mais qu’est-ce que voir ?), de nos émotions (si compliquées à saisir), du langage qui la nomme (comment la nommer au final ?). Le nombre de couleurs discriminées est aussi fonction des disciplines de l’étude : anthropologie, sociologie, arts, sciences physiques… et de leur ambition : en repérer les symboliques, les usages linguistiques, ou la composition chromatique. A propos de la couleur, rappelle, Hervé Fischer, Les spécialistes n’ont jamais pu s’entendre entre eux …Et c’est pourquoi nous les invitons dans notre ENC, site de travail collectif en constante évolution. Selon un travail patient qui touche à l’« irrationalité irréductible » de nos sociétés.

Shopping Basket